Info efficacité énergétique

Optimiser l’énergie.

L’efficacité énergétique revêt une importance majeure dans la technique d’entraînement. Sous l’impulsion des lois environnementales, le secteur des moteurs asynchrones introduit progressivement des niveaux de rendement minimum que les moteurs doivent respecter. Dans le cas contraire, le produit ne peut être mis sur le marché. Pratiquement tous les pays industrialisés sont concernés.

Les experts de STOBER se feront un plaisir de vous conseiller sur le dimensionnement de l’ensemble de votre chaîne cinématique.

Optimiser l'énergie

Nouvelles exigences d’écoconception à partir de juillet 2021

Le niveau d’exigence augmente : Règlement UE 2019/1781

  • Les moteurs triphasés d’une puissance de sortie nominale comprise entre 0,75 et 1000 kW au maximum doivent atteindre le niveau d’efficacité de la classe IE3 d’ici juillet 2021.
  • Pour les moteurs d’une puissance comprise entre 75 et 200 kW, le niveau d’efficacité de la classe IE4 sera obligatoire à partir de juillet 2023.
  • Les moteurs asynchrones STOBER sont certifiés IE3 conformément à la norme CEI 60034-30. Classe Premium Efficiency. Et donc d’une rentabilité énergétique exceptionnelle.
  • Les moteurs Lean STOBER comme moteurs brushless synchrones entièrement sans encodeur ni ventilateur atteignent des rendements allant jusqu’à 96 %. Et se rangent ainsi dans la classe d’efficacité énergétique IE5 !

Exigences d’efficacité énergétique également pour les servo-variateurs correspondants

  • Tous les servo-variateurs STOBER répondent aux exigences de la nouvelle directive sur l’écoconception 2019/1781 concernant les moteurs électriques et les régulations de la vitesse de rotation.

Classes d’efficacité énergétique et leur mise en œuvre dans l’univers asynchrone

Les spécifications actuelles en matière de classes d’efficacité énergétique sont normalisées au niveau international. En ce qui concerne leur mise en œuvre, il appartient à chaque pays de décider de la date à laquelle les mesures juridiques doivent être déployées et être respectées de manière contraignante.

L’augmentation successive des classes d’efficacité énergétique occasionne des coûts importants pour les fournisseurs, mais aussi pour les clients.

La fabrication et la certification des moteurs exigent beaucoup de ressources et font augmenter les coûts. Les clients sont également très occupés à intégrer les nouveaux produits –souvent dans des dimensions modifiées – dans leurs applications existantes. Et dans le cas d’un remplacement, à veiller à ce que les « vieux » moteurs puissent être remplacés par des moteurs neufs.

Et qu’en est-il des moteurs brushless synchrones ?

Les moteurs brushless synchrones sont actuellement exemptés de la réglementation sur l’efficacité énergétique. On peut cependant supposer qu’il y aura également des changements dans ce domaine à l’avenir. Les moteurs brushless synchrones ont toutefois toujours brillé par des rendements bons ou meilleurs que ceux des moteurs asynchrones comparables.

On peut certainement douter du bien-fondé macroéconomique de l’instauration de prescriptions de la part du législateur. Cependant, l’asynchrone se démarque dans l’univers des moteurs synchrones. Certaines voix dans le domaine du marketing proclament déjà pour les moteurs brushless synchrones « Nous satisfaisons aux normes IE4/IE5 ».

Pour les moteurs brushless synchrones STOBER, le rendement sera également en tête de liste des priorités dans les développements futurs afin d’être prêts à répondre aux exigences futures.

L’importance de l’efficacité énergétique pour le choix du moteur

La base d’une efficacité énergétique réussie est la clarification du besoin exact de puissance mécanique.

Il conviendrait d’éviter des marges de sécurité excessives lors du dimensionnement. Par exemple, si des moteurs aux réserves de puissance surdimensionnées sont utilisés, ils fonctionneront systématiquement en-dessous de leur puissance nominale. En matière d’efficacité énergétique, cela est très contre-productif. Les mauvaises propriétés de régulation, les coûts d’acquisition accrus et éventuellement des problèmes inutiles viennent s’ajouter au rendement moindre avec une consommation énergétique inutilisée.

Optimisation énergétique de processus entiers

La commande de mouvement et la régulation des axes doivent impérativement être prises en compte dans une approche globale de l’efficacité d’une machine ou d’un dispositif d’automatisation.

Des connaissances différenciées des servo-variateurs et des fonctionnalités logicielles correspondantes, telles qu’elles sont transmises dans les programmes de training STOBER, permettent un réglage précis efficace de la commande des axes afin d’exploiter tous les potentiels d’efficacité.

Ceci pourrait également vous intéresser